Desire.m0i.un.mouton

La tête dans la laine.

Lundi 26 mars 2018 à 16:59

Je suis vidée.

Mon week-end est passé trop vite. Et c'était mon anniversaire. Mes 29 ans.

Ce n'est pas mon âge qui me fait bader. Tous les lundis, c'est pareil : je pense à mon couple, je pense à ma vie. A là où j'en suis : je n'avance à rien. J'ai pas de taf et mon copain me prend la tête pour de la merde.

C'est surtout quand tu parles à certaines personnes une seule fois par an (pour te faire souhaiter ton anniversaire), que tu te rends compte que t'avances pas : tu remontes légèrement l'écran et tu revois la dernière conversation échangée...

"Je suis en formation pour... blabla"

ET MAINTENANT ?


Bah j'ai fini la formation il y a presque un an et je cherche TOUJOURS un putain de taf. Du coup, en attendant, je perds ce que j'ai acquis depuis juin dernier... Et du coup, les gens ont sûrement encore moins envie de me prendre...  "Vous manquez d'expérience". "Vous habitez trop loin". Nan mais sans déconner, j'ai ENCORE passé (et réussi) un diplôme qui n'va me servir à rien ?! Super.

Déjà que de base, je ne sais pas trop quoi faire de ma peau mais là, c'est le pompon. Je fais quoi si je trouve rien dans ce domaine là, je retourne à faire mon ancien taf que je détestais et qui était sous-payé ? Mais merde, j'ai fait exprès de passer ce diplôme pour avoir un salaire décent en ayant un nombre d'heures de travail normal, c'est pas pour taffer 35h et aller bosser chez McDo. GOUVERNEMENT DE MERDE.

Je suis en train de "survivre" avec les pauvres sous que me verse Pôpôle : 75% de mon ancien salaire de merde qui était à mi-temps. Ouais, 600 balles par mois (+200 d'APL). Essayez de vivre sans serrer les fesses avec un petit 800 balles par mois en ayant déjà le loyer qui pompe plus de la moitié. Moi je m'en fous, je veux bien les faire les kilomètres pour aller bosser. Mais visiblement, ça emmerde les employeurs de débourser des frais d'essence alors qu'ils peuvent avoir quelqu'un plus près et payer moins. Bah ouais.

Du coup, il me reste quoi comme choix ? Donner des cours d'anglais et de français à côté et surtout ne pas les déclarer ou Pôle-Emploi les retirera (avec bonus bien sûr, si tu gagnes 80 balles dans un mois, on t'en retire 150) de tes allocations. GOUVERNEMENT DE MERDE.

Tous les lundis, c'est pareil. Je bade parce que je ne trouve pas de taf. Je pleure parce que je n'avance à rien. 

En sortant du lycée, quand j'imaginais ce que serait ma vie à 29 ans, je n'imaginais sûrement pas ça. Je me voyais déjà faire un taf que j'aime, bien payé et épanouissant. Pas cherchant encore ma voie à tâton et regarder jalousement les gens autour de moi faire un travail qui leur plait...  Mais merde ! J'ai pas évolué depuis 10 ans ! Toujours aussi paumée, toujours pas suffisamment confiante en moi pour vivre ma vie comme je l'entends. Mes sources de revenu, c'est à base de jeux à gratter et de vieux matos électronique revendus au rabais pour pouvoir manger correctement ce mois-ci...


http://desire.m0i.un.mouton.cowblog.fr/images/071-copie-1.jpg

Et mon copain qui remet une couche de malaise par dessus. Je voudrais justement UNE complication à la fois putain !

Ok, je galère niveau professionnel -et ça va surement durer jusqu'à ce que je vive sous un pont- mais pas la peine qu'il se rajoute en tant qu'élément parasite ! C'est pas compliqué de me lâcher la grappe en soirée ? Pourquoi ? Parce qu'il faut toujours qu'il me contredise pour des trucs à la con alors que je parle avec quelqu'un... et qu'il a généralement tort. 

Du coup, je me barre dans mon coin pour décompresser de son attitude plus que lourde et je me résous à l'éviter autant que possible le reste de la soirée (Parce que je sais pertinemment que si j'essaye de lui en parler, il prendra la mouche et piquera un scandale alors que tout le monde kiffe sa teuf). Sauf que bien sûr, c'est trop beau pour que ça se passe comme je l'entends. II revient sans cesse à la charge, recommence encore à couper les conversations pour me contredire et fait comme si ce n'était pas grave. Il finit par remarquer que j'essaye de l'éviter et du coup.... il pique un scandale.

Ah lala. Ce bon vieux serpent qui se mord la queue...

Le pire, c'est que son scandale, c'est de se barrer de chez moi alors que la plupart des gens sont encore là. Il rentre chez lui, tranquillement, parce que "on est trop chiants". Tout ça pour aller se coucher direct en rentrant. Nan mais la blague. Encore mieux : quand je le rejoins le lendemain de la soirée, il ose me faire la gueule. 

(AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !)

C'est quand même un comble, c'est lui qui m'emmerde et c'est qui lui fait la gueule.
TUEZ MOI BORDEL !

#RasLeFion



Par Kadiak le Mardi 27 mars 2018 à 20:32
Que du bonheur dis donc.
Et cette société, tellement bien faite *cynisme*
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://desire.m0i.un.mouton.cowblog.fr/trackback/3278843

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast