Desire.m0i.un.mouton

La tête dans la laine.

Vendredi 27 juin 2014 à 23:01

http://desire.m0i.un.mouton.cowblog.fr/images/b210401891.jpg
On est vendredi soir. Le week-end de Garorock, où j'aurais dû aller. Mais non.
Parce que j'ai pas les thunes et parce que je sais toujours pas ce que je fais la semaine prochaine. La rage quand je sais que Dimitri est là-bas alors qu'il a pas un rond en poche. Si ma grand-mère était toujours en vie, je suis quasi sûre qu'elle aurait tout fait pour que j'y aille. Parce qu'on a qu'une vie et qu'il faut en profiter un max.

Mais bon. Le fait est que je suis seule face à moi-même, que je ne sais encore pas où j'en serai dans 6 mois et que je flippe à mort pour ma peau. La vie n'est pas un long fleuve tranquille, oh non. Et l'argent ne fait pas le bonheur ? En tout cas, il m'apaiserait drôlement. Je ne serais sans doute pas sans arrêt à me demander QUAND je pourrais changer de voiture, QUAND je pourrais déménager, QUAND je pourrais essayer un minimum d'exercer ma passion, parce que même pour racheter une batterie de reflex, j'en chie. QUAND je pourrais enfin payer ma propre tournée de bières sans me questionner sur ce qu'il y a et ce qu'il y aura sur mon compte en banque... QUAND je pourrais offrir de vrais cadeaux à mon prince, parce qu'il le mérite..

Je suis effrayée. Alors je comble les trous et je me raccroche aux branches, à ce que je peux. Au bonheur qui m'est offert, là. Flo.
Avec qui je foire un max ces derniers temps parce que j'ai tout le temps peur qu'il me largue, que je passe mon temps à me plaindre (encore que.. pas auprès de lui), et que je lui "casse les couilles". Mais il est toujours là. Malgré le week-end dernier où j'ai été odieuse avec lui. Je m'en veux tellement. En y repensant, ça ne me ressemble pas du tout. A se demander l'effet que me fait ce garçon.. o_o

C'est là que je me rends compte qu'il doit vraiment m'aimer en fait... Il l'avait dit lui-même en parlant d'un de nos couples d'amis : une meuf casse-couille comme elle, à ce point, il se barre direct. Pourtant, j'en tiens une couche. Mais il n'a pas arrêté de me dire je t'aime depuis, de me faire de gros câlins, tout ça tout ça. On se prend la tête seulement quand on a bu. Et surtout quand J'AI bu. Alors, molo l'alcool pour moi maintenant. Je n'ai sûrement pas envie de le perdre pour un simple plaisir éphémère. Je préfère conserver mon bonheur à (long?) terme. Parce que même s'il a son caractère et qu'il peut être très énervant parfois (monsieur *jveutoujoursavoirlederniermot*), je l'aime de tout mon être. J'ai bien conscience qu'il y a un gros potentiel entre nous, mais je passe mon temps à le gâcher. Parce que je pense à Marion, dont la présence est constante dans son appart. Parce que je me dis sans arrêt que je ne suis qu'une copine de passage (de 8 mois tout de même *.*) et qu'il va finir par se lasser. Qu'il est trop bien pour moi, en gros -et que je ne suis qu'une sombre petite crotte^^-. Sauf qu'à force de me répéter ça, il va vraiment se lasser et je ne pourrais m'en prendre qu'à moi-même.

Mais je me sens tellement seule sans lui. Et tellement vivante en sa présence.
J'ai coupé les ponts avec le groupe pour lui, certes. Mais bon, pour la plupart, ça ne me touche pas vraiment. Au final, ce que je perds, ce sont les soirées à prendre du bon temps, à délirer... Pas de vrais amis. Mis à part les deux Marion, bien entendu. Mais ce sont les exceptions qui confirment la règle.

Donc, garorock. De mon côté, je passe ma soirée (presque) seule dans un appart don't j'aurais pu rêver, ,à "garder" une môme de 3 ans. Un vendredi soir. Moi. Et re belotte demain.

C'est histoire de gagner de la thune, il est vrai.  Mais c'est aussi parce que je  n'ai rien d'autre à faire. Personne ne répond à mes messages, je suis définitivemet une solitaire. Une solitaire à vie, qui peine à compter ses amis ne serait-ce que sur une seule main. Je n'ai presque personne, ou alors ils habitent loin. Ou bien ils n'aiment pas Flo, donc il y a bug entre nous.

Mes projets pour la suite de ma soirée ? A 1h30 du mat' ? M'enquiller très vite les 3 bières, voire même le whisky coca que j'ai à l'appart et enchaîner clopes sur clopes pour voir où sont mes limites. Pour savoir à combien de verres je commence à taper dans les gamelles et à être une plaie pour Flo. Tout ça en espérant secrètement qu'il réponde enfin au texto que je lui ai envoyé il  y a 2 heures... lui disant qu'il me manque.

Je dois me contenter de l'odeur de son marcel pour combler son absence...

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://desire.m0i.un.mouton.cowblog.fr/trackback/3267229

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast